Si vous êtes un agriculteur ou un jardinier, il est important pour vous de vous approprier un pluviomètre. En effet, c’est grâce à cet instrument que vous évaluez la quantité de la pluie tombée hier ou avant-hier. Cela vous permet donc de savoir si vos récoltes ont besoin dans l’immédiat d’un arrosage ou non.

Toutefois, après avoir acquis cet instrument, il est aussi important de prendre connaissance de son mode de fonctionnement. Une chose qui n’est pas facile, car le pluviomètre existe en plusieurs modèles et chacun est doté d’un mode de fonctionnement propre.

Cas du pluviomètre à augets

Ce pluviomètre est un modèle électronique dont l’interprétation des résultats est faite sur un appareil bien fiable. Le mode de fonctionnement de ce pluviomètre est bien simple. Ce matériel se présente sous deux niveaux. Il possède un bas d’une forme rectangulaire et un haut ressemblant à un entonnoir.

En outre, à l’intérieur, ce modèle de pluviomètre est doté de deux augets rectangulaires basculants. Ce sont donc ces deux augets qui vous permettent de faire votre calcul. En effet, lorsque la pluie tombe, ces deux objets recueillent l’eau. Au moment où l’un est rempli, ce dernier bascule et laisse la place au second. Le tour est ainsi fait jusqu’à l’arrêt de la pluie.

Enfin, pour déterminer la quantité d’eau tombée, il suffit de consulter votre appareil pour savoir le nombre de fois que les augets ont basculé. Ce sont ces chiffres qui vous servent de référence afin d’obtenir un résultat fiable. Il est important de vous notifier que le vidage de ce pluviomètre est automatique. Il ne contient aucune réserve d’eau après l’arrêt de la pluie.

A visualiser : www.youtube.com/watch?v=KlIlhUGOSPU

Cas du pluviomètre passif

Le pluviomètre passif possède la même configuration qu’un pluviomètre à augets. Il est aussi composé d’une partie inférieure qui a une forme cylindrique et d’une partie supérieure qui se présente comme un entonnoir.

Ici, ce pluviomètre est gradué, et c’est grâce à cette graduation que la quantité d’eau est mesurée. En effet, lorsque la pluie tombe, la partie inférieure de ce pluviomètre recueille et retient l’eau.

Ainsi, à la fin, pour connaitre la quantité de la pluie, il vous revient juste de relever le niveau d’eau dans le récipient. Sachez que la graduation est faite en litre. Par ailleurs, pour évaluer la hauteur de la pluie, il suffit de convertir votre résultat en millimètre.

A regarder aussi : Les différents types de scie à onglet

Cas d’un pluviomètre doté d’un système Fisher

Le fonctionnement de ce type de pluviomètre est un peu particulier. D’abord, sa configuration ne diffère pas des autres. Il se présente aussi sous forme d’un entonnoir. Ensuite, il est placé au fond de cet entonnoir, un récipient dans lequel une petite quantité d’huile est versée pour ainsi empêcher la fuite d’eau.

Alors, c’est ce flacon qui recueille l’eau de la pluie. Il vous revient par la suite de retirer ce dernier afin de peser son poids. Du poids total, vous devez extraire celui de l’huile. Le reste vous servira donc à déterminer la quantité de la pluie tombée.

C’est ainsi donc que se présente le mode de fonctionnement de certains types de pluviomètres. L’on retient que le fonctionnement varie selon les modèles. Mais malgré la pluralité, le but est commun : déterminer la quantité d’eau tombée.

https://le-bon-pluviometre.fr/