19 mars 2013

Les visages détournés de Bruno Metra & Laurence Jeanson !

Bruno Metra & Laurence Jeanson : « Dans les médias, l’image de l’autre nous domine. Un autre inaccessible,une figure imposée à laquelle nous semblons ne plus pouvoir échapper. Pour questionner notre identité, nous proposons à chacun de nos modèlesde se livrer à une expérience simple : découper dans un magazine le visage de cet autre puis se l’approprier en partie. Ces morceaux d’humain en papier, sont ensuite appliqués par nos soins sur nos models.

Ces visages ainsi transformés, deviennent à leur tour une œuvre photographique qui interroge sur notre identité. Chaque modèle dé-visage alors l’autre, puis se dé-figure à son tour (chaque personne devient autre en détruisant son model et sa propre image). La fragilité de son identité devient visible, quasi palpable. Elle est devenue  hybride. “Car je est un autre”.

Les lois de l’apparence nous poussent en effet à soigner notre image, jusqu’à nous transfigurer. La beauté n’est plus naturelle, elle est désormais sociale. La représentation semble avoir vaincu le réel. La retouche est plus forte. Les modèles s’effacent alors au profit d’un autre soi. La figure de l’autre n’est plus celle de l’altérité ; elle ne renvoie plus à notre propre image ni à notre humanité. Nous mettons en scène des identités fragilisées par le diktat de l’apparence.

L’intervention est volontairement apparente. Le découpage grossier, ainsi que le scotch en symbolise la violence et la fragilité. L’ individu a nu fait paraitre l’artifice d’autant plus agressif.


logo(2)

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.