3 décembre 2014

Entretien avec Alexis Pazoumian, photographe aventurier.

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

Si tu devais te présenter en quelques mots ?

Passionné

Peux-tu nous parler de ton parcours ?

Je suis issue d’une école de graphisme. Durant un échange scolaire j’ai eu l’occasion de partir a Rio, c’est la que j’ai commencé la photo et mon premier documentaire dans les favelas. Depuis j’ai fais de nombreux reportages photos en Inde, Nepal, Arménie, Argentine et récemment au Vietman. En parallèle je réalise des projets de clip de musique et me spécialise dans la pub..

Qu’est ce qui t’as poussé à te lancer dans la création ?

J’ai baigné dans la création depuis mon enfance, j’ai de nombreux musicien dans ma famille ainsi qu’un grand père peintre et une mère issue des beaux arts.

Quelles sont tes influences ?

Mes influences sont avant tout cinématographique, des réalisateur comme Kubrick, Iniarittu, Copolla. Et comme photographe Gregory Crewdson pour son approche filmique, Miroslav Tichy ou encore Philip lorca dicorcia et Mike Brody

Peux tu nous en dire plus sur ta dernière série de photographies ?

Cette série retrace un voyage dans le nord Vietnamien l’été 2014. Le Vietnam a souffert de son passé mais ces habitants reste très optimiste sur l’avenir, une population fière.. C’est l’accueil et leur générosité qui m’ont fait découvrir l’hospitalité asiatique. A travers mon voyages en train et a moto j’ai pu entrer facilement en contact avec la population. Dès mon arrivé à Hanoi ( 2ème plus grande métropole ) les lumières des néons scintillent et offre un spectacle unique la nuit..

A quoi ressemble ta journée type ?

Je suis freelance donc c’est un combat de tout les jours pour jongler entre mes projets personnels et mon travail. En general je me lève a 9h je mange 2 oeufs au play et des céréales, ensuite je réponds a mes mails, quand je n’ai pas de travail je passe mes journées a avancer sur mes projets ou trouver des nouvelles idées.

Un mot ?

Melancolie

Un proverbe ?

Emploie bien le temps de ta jeunesse, c’est sur quoi repose ton bonheur futur.

Une musique ?

Charles Aznavour :  » La mamma »

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

13_2048

111111111_2048

5_25_2048

9_35_2048

10_36_2048

18_2048

17_2048

3_30_2048

20_2048

1_29_2048

8_21_2048

12_2048

14_50_2048

1_42_2048 4_22_2048

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

 Son site.

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.